- Date : 27 février 2012

- Interview de Jérôme Salomé l'organisateur de l’exposition, au sujet de la première édition.

- Interview réalisée par l’association HeJ, Hommes en jupe.

En quelques mots, peux-tu nous dire en quoi consiste l'exposition, ce qu'on y verra ?

« Mâles en jupe, bien en Limousin » est une exposition sur la jupe masculine et les hommes porteurs de jupes qui aura lieu les dimanche et lundi 15 et 16 avril 2012 à partir de 9h à l’Espace Mont Gerbassou sur la commune d’Ambazac dans le Limousin en France, et dont l'entrée est gratuite. Le Limousin y est aussi mis à l'honneur par le fait que cet évènement existe essentiellement grâce à l'aide et à la participation bénévole d'hommes, femmes et enfants, d'artiste, association, école, boutique, ... du Limousin ou d'origine. Une exposition de ce type est une première en France.

Durant votre visite, vous aurez la possibilité de vous informer sur le port de la jupe par les hommes à travers l’histoire (textes, images, statuettes et tenues représentants des costumes d’époque, fresque historique réalisée par des enfants d'un Centre de loisirs), vous pourrez découvrir des hommes contemporains porteurs de jupes (interviews et photos d’hommes à travers le monde, photos d'hommes du Limousin en jupe prises par une artiste professionnelle, présence le dimanche de l'association Hommes en jupe) et des jupes adaptées aux hommes d'aujourd'hui réalisées par des étudiantes de BTS du Limousin ainsi que des jupes pour hommes de couturiers français et étrangers. S'ajoutent à ceci d'autres réalisations artistiques. Même une chanson sur l'homme en jupe a été créée et dont l'idée est venue de l'exposition.

Une exposition unique à découvrir...

Comment t'es venue l'idée de mettre sur pied cette exposition ?

L’idée de faire une exposition sur la jupe pour hommes est lointaine, du temps où j’administrais le site internet HeJ (i-hej.com) devenu l’association « hommes en jupe ». Malheureusement, mes fonctions dans HeJ étant trop variées, je ne pouvais tout faire et ce projet était resté à l’état d’idée.

Mi 2007, j’ai souhaité prendre plus de temps pour ma famille et moi-même et donc mon activité pour la jupe masculine s’est spécialisée, laissant ainsi la partie communautaire et les actions sous la responsabilité des autres porteurs de jupe. Cette spécialisation s’est faite autour de la création d'un site internet d'informations dédiées à la jupe masculine (aujourd'hui lesjupesmasculines.fr).

C’est par ce dernier qu’une élève du Limousin m’a contacté pour l’aider dans le cadre d’un travail donné à sa classe par sa professeur d’Arts appliqués qui avait eu l’idée du thème après avoir lu un article sur le port de la jupe par les hommes. J’ai été contacté ensuite par cette professeur qui m’a invité à venir voir le travail de ses élèves lors des « portes ouvertes » du lycée. J’ai trouvé ce travail magnifique et l’envie d’organiser une exposition m’est revenue de plein fouet. 

Au début, je pensais n’exposer que quelques jupes, textes et photos dans une vitrine de boutique ou un Office de tourisme. Et je me suis dit « pourquoi ne pas voir grand, pour ensuite faire plus petit si impossible ? ». C’est de là qu’a commencé la recherche de partenaires puis d’un lieu.

Quelles ont été les principales difficultés que tu as rencontrées ?

La principale difficulté, néanmoins très positive en soi, a été une des particularités de ce projet : aucune ressource financière et donc un projet qui ne peut s’appuyer que sur le bénévolat.

Que cela engendre-t-il ? L’impossibilité de connaitre à l’avance l’importance de l’exposition dont la taille et le contenu dépendent des participations bénévoles, également inconnues au départ et parfois même deux mois avant l’événement ; par conséquent, l’impossibilité de joindre un budget précis aux demandes de sponsoring adressées aux banques et sociétés desquelles je n’ai eu que des réponses négatives ou aucune réponse. 

Le bénévolat veut dire aussi que chacun, à juste titre, « travaille » à son rythme, selon son envie, ses disponibilités et ses obligations professionnelles et personnelles. Cela peut rendre l’organisation plus ou moins instable, surtout quand un point du projet dépend de l’évolution d’un autre et cela a certainement donné aux personnes extérieures une impression de lenteur dans la réalisation (plusieurs années). Néanmoins, comme je l’ai dit au début de ma réponse et que je développe lors de la prochaine question, il en ressort beaucoup de positif.

A l'inverse, as-tu eu de bonnes surprises ?

Oh oui ! Les bonnes surprises ont été de rencontrer des personnes qui n’ont rien à voir avec la jupe pour hommes et qui ont « investi » (temps voire argent) avec enthousiasme dans ce projet, au sujet qui sort des habitudes et qui est soumis à la pression des préjugés. J’en suis encore surpris et ému et je profite de cet interview pour les remercier de tout cœur.

D’ailleurs, c’est grâce à elles que le projet a pu devenir une réalité et donc permettre aux personnes en lien direct avec la jupe masculine de s’ajouter à l’événement par la suite. 

Leur participation bénévole de tous âges et tous domaines fait ressortir de cette exposition une grande ouverture d’esprit et une atmosphère positive.

Comment réagissent les gens quand tu leur parles du sujet de ton exposition ? Sont-ils surpris, voire hostiles, ou au contraire se montrent-ils ouverts au concept de la jupe masculine ?

C’est difficile à dire. J’ai contacté beaucoup de personnes par courriers ou courriels. Il n’y a donc pas d’échange si la personne ne répond pas. Celles qui me contactent c’est essentiellement parce qu’elles souhaitent participer.

Cependant, des personnes que nous connaissons ont demandé à d’autres de leur entourage si elles étaient intéressées par le projet et il est arrivé que ces dernières refusent de participer à ce projet qu’elles ont dit « farfelu ». 

Quant aux réactions positives, une patronne d’une boutique de tissus ne comprenait pas pourquoi un homme pouvait vouloir porter une jupe car elle-même n’aime pas en porter. Cela ne l’a pas empêché d’apporter une participation importante à la réalisation d’une partie de l’événement. Une photographe est totalement investie dans la réalisation de photos d’hommes en jupe qu’elle prend uniquement pour l’exposition, elle y passe des heures et effectue les déplacements nécessaires. Des non porteurs de jupes ont accepté d’être pris en photo en jupe. Un animateur d’une radio locale m’a fait la surprise de porter une jupe pour animer sur scène un événement musical organisé par la radio. Un homme a découvert la jupe lors d’une séance photos que nous avons mise en place et désormais il souhaite en porter l’été. Etc.

Quant aux personnes ne participant pas et avec qui nous parlons de l’exposition, elles ont l’air intéressées et demandent souvent de leur rappeler les dates de l’événement.

Quels enseignements tires-tu de l'organisation de cet événement par rapport à la promotion de la jupe masculine ?

Au départ, j’imaginais que la promotion de la jupe masculine ne se ferait que le jour de l’événement, et bien-sûr seulement si celui-ci réussi à se faire connaitre. En fait, je me suis rendu compte que c’est également tout au long de l’organisation que la jupe masculine s’est faite découvrir : 

Lors de recherches de partenaires et d’aide (des centaines de courriers et courriels adressés à droite et à gauche) ;
Sans compter la classe qui a relancé mon envie d’exposition, cela fait le deuxième lycée avec lequel je travaille dans le cadre du projet. La plupart des élèves n’avaient lu aucun des multiples articles parlant du port de la jupe par les hommes. Rentrer ce sujet dans un projet pédagogique de leurs études a été l’occasion de le faire découvrir et de les sensibiliser sur le sujet, et même d’en devenir des acteurs directs.
Il en est de même avec des enfants d’un Centre de loisirs qui réalisent une fresque historique pour l’exposition.
Des hommes non porteurs de jupe ont accepté de faire des séances photos en jupe avec la photographe professionnelle partenaire de l’événement. On doit certainement en parler autour d’eux.
Une chanson, dont l’idée vient de l’exposition, a été créée et fera naturellement la promotion de la jupe masculine lorsqu’elle sera chantée, même après l’exposition.
Enfin, ce projet a permis beaucoup plus souvent d’entamer la conversation sur le sujet que mon propre port de la jupe.
Je pense donc qu’un événement de ce type peut être un complément indispensable aux actions médiatiques pour rétablir la jupe dans la garde-robe masculine. En effet, il permet de toucher des personnes de tous âges que ne touchent pas les articles de médias, voire les rendre acteurs sur le sujet.

Enfin l’ouverture d’esprit que j’ai cité dans une autre réponse montre que la jupe masculine a toutes ses chances de progresser, tout d’abord parce qu’elle montre que cette dernière peut être acceptée par autrui, puis parce que montrer son acceptation ne peut que faire boule de neige auprès des réticents. Cependant, je pense que pour mettre au grand jour l’ouverture d’esprit des non concernés par le port de la jupe par les hommes, les initiatives des concernés sont plus que nécessaires.

Et après l'expo ? As-tu déjà d'autres idées, peut-être des projets concernant la jupe pour homme ?

Je souhaiterais que notre exposition s'exporte dans d’autres lieux, d'autres villes et dans le même concept de bénévolat (salle gratuite, etc). Je pense réactualiser le site internet en y apportant des améliorations et j'espère que d'autres porteurs de jupe mèneront des actions également.

Il faut également penser à ses vies personnelle et professionnelle et les projets qui en découlent, en clair trouver un bon équilibre. Mais faire évoluer les mentalités au sujet de la mode masculine sera toujours présent dans mes projets.


Ajout à cet article :

Depuis la première édition, une partie de l'exposition a été présente dans d'autres lieux, j'ai organisé la participation d'hommes en jupe dans un défilé, j'ai obtenu par ma DRH l'autorisation pour les hommes de venir travailler en jupe et j'ai fait l'objet de plusieurs interventions dans les médias.

De plus, il faut savoir que porter la jupe au quotidien et d'assumer pleinement fait évoluer automatiquement les mentalités autour de soit, au minimum montre que porter une jupe pour un homme est possible :

- réunion au lycée de mes filles,

- aller en jupe 9 fois sur 10 au travail,

- faire des sorties et activités en jupe avec des personnes que je ne connais pas forcément et organisées via des sites de type Onvasortir ou Sortirbouger,

- j'ai déménagé et mes nouveaux voisins me voient en jupe ainsi que les clients et employés des nouveaux commerces que je cotoies,

- ayant des périodes de célibat, être en jupe sur des photos de sites de rencontre,

- etc.